AML World Awareness Day 21 April 2019

Types de LMA

Quels sont les types de LMA ?

Les progrès de la recherche en matière de LMA ont montré qu’elle ne constitue pas une maladie unique, mais qu’elle présente plusieurs types. Ces différents types de LMA peuvent dépendre :

  • du développement des cellules leucémiques anormales au moment où elles sont détectées ;

  • du type de protéines présentes à la surface des cellules leucémiques anormales ;

  • de leurs différences par rapport aux cellules normales ; et

  • du type spécifique d’anomalie génétique présente.

Connaître votre type spécifique de LMA peut déterminer l’évolution de la maladie et aider votre médecin à décider de votre traitement unique.

Modifications génétiques dans le cas de la LMA

Dans de nombreux cas de LMA, on observe des modifications de gènes spécifiques (mutations) qui peuvent conduire à des types spécifiques de LMA. Ces types de modifications peuvent aider les cellules anormales à se développer de façon incontrôlable. Certaines de ces modifications génétiques présentent de meilleurs résultats, tandis que d’autres sont plus agressives et présentent des résultats moins bons.

Les gènes les plus courants qui deviennent anormaux dans le cas de la LAM sont le FLT3, l’IDH1, l’IDH2, le NPM1, le DNMT3A, le CEBPA, le TET2 et le KIT. Il est important de savoir si un ou plusieurs de ces gènes sont anormaux dans le cas de votre LMA, car ils peuvent identifier votre type de LMA et vous aider à adopter un traitement unique.

Renseignez-vous auprès de votre médecin sur votre type particulier de LMA.

Altérations chromosomiques dans le cas de la LMA

Plusieurs types d’altérations chromosomiques se produisent dans certains cas de LMA et ces altérations peuvent affecter l’évolution de la maladie et votre réaction au traitement. Elles comprennent :

  • les translocations chromosomiques : surviennent lorsqu’une partie d’un chromosome se brise et adhère à un autre chromosome ;

  • les délétions chromosomiques : surviennent lorsqu’une partie d’un chromosome est perdue, ce qui peut entraîner la perte d’un gène qui contrôle la croissance des cellules sanguines ;

  • les inversions chromosomiques : surviennent lorsque le chromosome est inversé et que les cellules sanguines ne peuvent donc pas recevoir les bonnes instructions, ce qui peut entraîner des anomalies ; et

  • les additions et les duplications chromosomiques : surviennent lorsqu’il y a un chromosome supplémentaire qui peut produire un gène anormal.

Connaître le type d’altération chromosomique dans le cas de la LMA peut aider le médecin à choisir la meilleure option de traitement pour vous.

Leucémie promyélocytaire aiguë (LPA)

La leucémie promyélocytaire aiguë (LPA) est un type unique de LMA, qui est fréquent chez les adultes d’âge moyen. Pour des raisons inconnues, certaines modifications peuvent amener deux chromosomes (chromosomes 15 et 17) à se coller ensemble, ce qui conduit à un gène de fusion anormal appelé PML/RARα. Ce gène anormal peut entraîner la production d’un trop grand nombre de globules blancs immatures (promyélocytes) dans la moelle osseuse. Ces promyélocytes conduisent à une réduction significative des cellules sanguines saines matures.

Vous n’êtes pas seul(e)

De nombreuses ressources sont mises à votre disposition. Vous pouvez y trouver des informations plus détaillées sur la leucémie myéloïde aiguë (LMA) en plus du soutien qu’elle vous apportent.

Trouvez votre groupe de soutien